Non classé

KTM dévoile ses nouveaux modèles 2 temps à injection !

By  | 

Ca y est nous y sommes, le 2 temps passe enfin à l’injection, norme euro 4 oblige ! C’est KTM qui dégaine le premier en annonçant cette semaine que sa future gamme enduro 2-temps 250 et 300 EXC sera à injection. Il conviendra de les appeler KTM 250 et 300 EXC TPI pour Transfer Port Injection. Si vous n’êtes pas adepte du 2 temps vous allez nous dire qu’il ne s’agit pas d’une révolution, et pourtant si. Nous avons beau être en 2017, les modèles de motos 2 temps fonctionnent encore à carburateur, pour le plus grand bonheur de leurs propriétaires d’ailleurs !

Pourquoi changer alors ? Tout simplement pour être en phase avec la norme euro 4, obligatoire depuis le 1er janvier 2017. Injection et 2 temps ça n’a jamais vraiment fait bon ménage, les ingénieurs de chez KTM et MIKUNI (mais aussi d’autres marques en parallèle, on pense à Sherco, Beta etc.) ont du se creuser sévèrement la tête pour développer un système fiable et qui marche dans toutes les conditions. Testée depuis plusieurs mois en course extrême avec notamment Andreas Lettenbichler et Lars Enockl, l’injection semble au point et KTM a donc décidé d’en équiper dès 2018 ses motos d’enduro.

Ce qui va changer

À vrai dire on ne sait pas grand-chose encore de ces modèles sauf qu’ils vont disposer d’un graissage séparé, ce qui est une bonne nouvelle. Fini la dosette d’huile 2-temps dans le sac à dos en rando (enfin tout dépend de la capacité du réservoir d’huile). Par ailleurs KTM a tenu à préciser qu’ils avaient beaucoup travaillé sur le caractère moteur de leurs motos, en voulant absolument garder le côté vif et fun du 2 temps. Ça aussi c’est une bonne nouvelle, car on sait que l’injection a tendance à parfois « aseptiser » les motos. Autre point à noter, la consommation sera réduite de manière notable.

Retour du 125 EXC ?

Eh oui, l’injection permettrait théoriquement le retour du 125 EXC, disparu de la gamme cette année, hélas cela ne signifie pas pour autant qu’elle va renaître de ses cendres. Jaochim Sauer, le responsable production tout terrain, a laissé entendre qu’à l’heure d’aujourd’hui ce n’est pas tant le problème de la pollution, mais de la réglementation qui pose soucis. En effet comme chacun sait, les 125 EXC sont accessibles dès 16ans, mais dans leur configuration d‘origine, c’est-à-dire de 15 chevaux. Or chacun sait qu’elles sont systématiquement débridées en concession pour développer dans les 35-40 chevaux. KTM semble ne plus vouloir prendre le risque….

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *